Comment faire un remboursement anticipé d’un crédit à la consommation ?

287
Publié le 19 Fév 2020

Vous avez souscrit un prêt (prêt personnel, crédit affecté, crédit renouvelable, découvert bancaire… ), pour vous acheter un nouveau lit, frigo ou une voiture. Vous avez tout simplement voulu renflouer votre compte. Et puis, les temps changent, vous venez d’avoir une rentrée d’argent inattendue, vos revenus ont augmenté, sachez que vous avez le droit de rembourser une partie ou la totalité de votre crédit. Vous n’avez aucune justification à donner au prêteur. Il n’a pas le droit de vous le refuser.

Sachez tout d’abord que le remboursement anticipé d’un prêt correspond au règlement du capital restant dû jusqu’au terme initial du contrat. Le remboursement total signifie que vous soldez votre prêt et implique que les intérêts prévus ne sont pas dus. Mais attention, le prêteur peut dans certains cas vous réclamer une pénalité appelée indemnité de remboursement anticipé. Cette indemnité de remboursement anticipé peut vous être réclamée par le prêteur lorsque vous remboursez par anticipation un prêt personnel ou un crédit affecté pour un montant supérieur à 10 000 € au cours d’une période de 12 mois. Le montant de l’indemnité dépend de la durée du prêt restant à rembourse. L’indemnité de remboursement anticipée est encadrée par la loi. Ainsi, s’il vous reste plus de 12 mois de remboursement, l’indemnité est limitée à 1% du montant du crédit. En revanche, s’il vous reste moins d’un an, l’indemnité passe à 0.5%. Dans cette situation pour un prêt de 10 000 euros, l’indemnité passe de 100 euros à 50 euros. Attention, si vous avez souscrit votre crédit à la consommation avant le 30 avril 2011, aucune indemnité de remboursement ne peut vous être demandée.

Chaîne